jour 4
Saint-Pétersbourg
01.03.2014 S'est déroulé
  • 4 900 000 habitants (2012)
  • 1703
  • 1439 km2
  • 59° 56' N 30° 19' E

Capitale de la région de Leningrad.

Deuxième ville la plus peuplée de la Fédération de Russie, ancienne capitale du pays et un des lieux les plus beaux au monde.

Elle a été fondée par Pierre Ier afin de permettre à la Russie d'«ouvrir une fenêtre sur l'Europe». Neuf années après la fondation de la ville sur la Neva, elle devient la capitale du pays. Ces dernières décennies, Saint-Pétersbourg s'est transformée en l'une des villes les plus resplendissantes d'Europe. 

Capitale de l'État pendant près de deux siècles, Saint-Pétersbourg en était la ville la plus peuplée. Toutes les nouveautés européennes et mondiales arrivaient principalement en ville par le golfe de Finlande. Depuis le 19e siècle, la ville est devenue numéro un du pays en matière de développement technique. C'est d'ailleurs là que se sont implantées les entreprises les plus importantes de l'Empire.  En 1918, Moscou a retrouvé le statut de ville la plus importante de Russie alors que Saint-Pétersbourg s'est vue attribuer le statut officieux de «capitale culturelle».

Aujourd'hui, le tourisme culturel de Russie se concentre principalement autour de Saint-Pétersbourg. Le centre historique de la ville et ses monuments principaux sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. 

La «ville sur la Neva» se distingue également par sa dimension sportive. Le «Zénith Saint-Pétersbourg», l'équipe de football locale, est au sommet depuis quelques années et a remporté la Coupe de l'UEFA en 2008. Le SKA Saint-Pétersbourg est l'une des meilleures équipes de la Ligue continentale de hockey. Tout au long de l'histoire des Jeux Olympiques, 115 médailles d'or ont été décernées à des sportifs originaires de la capitale septentrionale de la Russie. Saint-Pétersbourg est le berceau de grands noms du sport mondial tels que le nageur Vladimir Salnikov, le coureur Vladimir Kouts, les patineurs artistiques Elena Berejnaïa et Alexeï Iagoudine, le boxeur Nikolaï Valouev, le footballeur Andreï Archavine et une multitude d'autres sportifs de renom.

En savoir plus

Saint-Pétersbourg est la ville la plus septentrionale au monde dont la population dépasse le million d'habitants. De plus, c'est la première ville d'Europe en termes de population à ne pas avoir le statut de capitale de l'État.

Contrairement à l'idée répandue, la ville n'a pas été baptisée en l'honneur de Pierre Ier mais en celui de l'apôtre Pierre ou saint Pierre.

La ville a été rebaptisée à de nombreuses reprises. En 1914, elle est rebaptisée Petrograd et de 1924 à 1991, elle portait le nom de Leningrad.

Saint-Pétersbourg est entrée dans le Livre Guinness des records en tant que ville dotée du plus long réseau de tramways au monde : plus de 600 km.

Son métro est le plus profond au monde. Sa profondeur moyenne atteint 70 à 80 mètres.

La collection de l'Ermitage, musée mondialement connu, compte plus de trois millions de pièces. Si les visiteurs de ce musée contemplaient chaque pièce pendant une minute, on estime que le temps de visite de l'exposition se chiffrerait à huit ans.

C'est à Saint-Pétersbourg qu'ont vu le jour pour la première fois en Russie un musée (la « Kounstkamera »), un théâtre public, une bibliothèque publique, la première ligne de chemin de fer (qui menait à Tsarskoe Selo) et le premier système d'éclairage public (1879).

Peu savent que la première école de patinage artistique de Russie a ouvert ses portes dans le Jardin Ioussoupov de la ville en 1865. C'est également Saint-Pétersbourg qui a accueilli la première piscine couverte du pays, en 1912.

Le monument à la gloire de Nicolas Ier à Saint-Pétersbourg et sculpté par Peter Clodt est l'unique statue équestre au monde à ne reposer que sur deux points d'appui.

Le pont Troitski à Saint-Pétersbourg fut un projet élaboré par le Français Gustave Eiffel, auteur du projet de la célèbre tour Eiffel. Selon la légende, c'est justement en survolant dans l`arche de ce pont que Valeri Tchkalov aurait fait un truc  devenu célèbre.

Le territoire saint-péterbourgeois est occupé à hauteur de 10 % par des rivières et des canaux, ce qui a valu à la ville le surnom de «Venise du Nord».

Les porteurs de torche qui participent au relais de la flamme Paralympique de Sotchi 2014 à Saint-Pétersbourg:

Cronstedt Carl
Iltsenko Irina